Bienvenue à Saint-Laurent-sur-Sèvre

 

 

 Btn_telechargerFiche

 

La ville de Saint-Laurent-sur-Sèvre est nichée dans les méandres de la Sèvre Nantaise où la tribu gauloise des Ambilatres a choisi de s'installer à proximité du cours de l'eau, il y a près de 2 500 ans. L'endroit y était déjà plaisant.

Une vallée profonde, bien dessinée... Une rivière alternant entre eaux calmes et remous tourbillonnants... Des berges successivement ombragées et dégagées... Le tout peuplé de libellules, de salamandres et de loutres !... un paradis romantique.

Vers les 5e ou 6e siècles, une première communauté paroissiale s'installe dans la vallée. Elle prend le nom de Saint-Pierre-de-Savara.

Vers 1050, le seigneur du lieu, Basile Chabot, fait construire son manoir... près duquel est édifiée une église dotée de la précieuse relique d'un diacre martyrisé à Rome en l'an 258 : Saint-Laurent.

C'est à ce moment là que la commune prend le nom de Saint-Laurent-sur-Sèvre et commence à attirer de nombreux pèlerins.

Est-ce la seule raison pour qu'il y ait autant de clochers à Saint-Laurent ? Certes non. Toutes ces constructions sont liées à un prêtre missionnaire flamboyant : saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Venu prêcher une mission, il meurt subitement ici le 28 avril 1716.

Très vite, ses disciples choisissent de venir s'installer près de son tombeau.

D'abord les Filles de la Sagesse... puis les Missionnaires Montfortains.

En 1835, c'est au tour des « frères de classe » de la Communauté, les Frères de Saint-Gabriel, d'être fondés à Saint-Laurent-sur-Sèvre, à partir d'une branche des Frères du Saint-Esprit.

Progressivement, la ville voit sa silhouette se transformer, toute hérissée...de clochers ! Depuis lors, toutes les communautés montfortaines n'ont cessé de contribuer au développement de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Ville également reconnue pour d'autres trésors liés à son histoire économique comme les moulins de la Sèvre ou ses sentiers de randonnées pédestres et cyclos de grande qualité.