Ouvrages hydrauliques des Filles de la Sagesse

 

 

 

 

 Btn_telechargerFiche

 

Le moulin de la Sagesse est construit en 1835 à l'initiative du Supérieur des communautés montfortaines d'alors : le Père Gabriel Deshayes.

L'objectif de l'édifice est simple, produire de la farine et donc du pain en grande quantité : « 4 000 livres par semaine, dont 700 sont distribuées aux pauvres » !

L'approvisionnement en farine de toute la famille montfortaine étant assuré, le moulin de la Sagesse n'est pas le seul aménagement à garantir l'indépendance des religieux.

Pour couvrir les besoins en eau, le Père Deshayes fait construire un aqueduc alimenté par le moulin.

Il fait aussi installer une pompe aspirante et foulante qui puise l'eau de la rivière : pour l'élever dans deux réservoirs situés sur la propriété des Filles de la Sagesse et pour alimenter la buanderie, les lavoirs, les bains, la cressonnière, le réservoir-vivier à poissons, l'arrosage des jardins...

Il complète ce dispositif avec cet aqueduc long de 174 mètres, qui part du moulin et pénètre jusqu'au milieu de la vaste prairie située sur la rive droite... et qui achemine l'eau puisée dans la Sèvre pour irriguer le pré grâce à un réseau souterrain de drainage en toile d'araignée.

Le but ? Obtenir une prairie de regain qui permet plusieurs récoltes de foin chaque été.

Important puisque les communautés montfortaines possèdent alors leurs propres étables où il faut nourrir une centaine de vaches, trois paires de boeufs, une dizaine de chevaux...