Missionnaires Montfortains, le Saint Esprit

 

 

 

 

 Btn_telechargerFiche

 

A la suite de leur Fondateur, le Père Louis-Marie Grignion de Montfort, les Frères et Pères montfortains forment une congrégation de religieux prenant en charge des missions paroissiales.

D'abord nommée la « Compagnie du Saint-Esprit » vers 1719, la congrégation change plusieurs fois d'appellation. Ainsi, les Montfortains sont-ils appelés les Missionnaires de la « Compagnie de Marie », les « Mulotins » à la fin du 18e siècle du nom du successeur de Montfort, le père Mulot ; ou encore Missionnaires du Saint-Esprit.

Comme les Filles de la Sagesse, les Missionnaires s'établissent à Saint-Laurent-sur-Sèvre quatre ans après le décès du Père de Montfort.

Leur but est de poursuivre la mission de leur Fondateur : « renouveler l'esprit du christianisme chez les chrétiens ».

Lors de leur arrivée à Saint-Laurent, les Missionnaires s'installent au Chêne vert. En 1723, ils déménagent dans le Logis Vion, appelé Saint-Esprit et plus tard Maison Longue. En 1788, ils déménagent dans la grande maison qu'ils occupent jusqu'à maintenant.

Pendant les Guerres de Vendée, les Missionnaires plongent dans la tourmente : sept sont condamnés pour être restés fidèles à l'Église romaine plutôt qu'à la République, trois sont martyrisés et deux autres exécutés à La Rochelle...

Aujourd'hui, la communauté est présente dans 32 pays où elle participe à la mission universelle de l'Église. Elle suit sa propre spiritualité, inspirée par le père de Montfort.

Les bâtiments historiques de Saint-Laurent-sur-Sèvre sont devenus une maison de repos et de soins pour les Missionnaires de la Province de France. Depuis peu, une communauté internationale de pères et de frères a repris le flambeau de la mission.