Maison longue

 

 

 

 

 Btn_telechargerFiche

 

En 1720, le Logis Vion, est acheté par Mme de Bouillé pour y installer la Maison Mère des Filles de la Sagesse. Elle qui a connu le Père de Montfort et s'investit dans de nombreuses oeuvres, met beaucoup de zèle à favoriser l'installation de la congrégation à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

A peine arrivées, les premières Filles de la Sagesse s'établissent à l'étage du logis et consacrent le rez-de-chaussée à leurs oeuvres en ouvrant notamment une école charitable mixte et en soignant les malades.

Dès 1723, leur maison devient trop petite.

Parallèlement, les Missionnaires Montfortains se sont installés dans le bâtiment du Chêne Vert. Moins nombreux et se développant moins rapidement, ils décident, d'un commun accord avec les Filles de la Sagesse, d'échanger leurs propriétés.

Les missionnaires prennent alors leurs quartiers dans le Logis Vion.

La bâtisse est agrandie et prend le nom de Maison Longue. C'est dans cette demeure que le marquis de Magnanne, ancien ami, disciple de Montfort et bienfaiteur de la famille montfortaine, termine sa vie.

La Maison Longue est occupée par les Missionnaires jusqu'en 1788.

Elle est communément appelée maison du « Saint-Esprit ».

Après la période révolutionnaire, elle accueille tour à tour le catéchisme, les retraites des prêtres, l'école, l'orphelinat...

Depuis 1964, la Maison Longue abrite un musée dédié à la famille montfortaine.